respectable


respectable

respectable [ rɛspɛktabl ] adj.
• v. 1470; de respecter
1Qui est digne d'être respecté. estimable, honorable. « Ce qui est vieux doit rester vieux; comme tel, il est respectable » (Renan). Ce respectable vieillard. 1. auguste, digne. Une institution respectable. Iron. Deux ou trois respectables matrones. Air, allure respectable (cf. Comme il faut). Vos scrupules sont très respectables. Littér. Respectable à : qui mérite d'être respecté, qui est respecté par. « Rendons l'homme respectable à l'homme ! Grave parole [de Duport]. L'homme, la vie de l'homme, n'étaient déjà plus respectés » (Michelet). respectabiliser.
2(v. 1850) (D'une mesure) Assez important, digne de considération. grand. Somme respectable et rondelette. Une salle de dimensions respectables. Des poissons de taille respectable.
⊗ CONTR. 1. Bas, méprisable. Insignifiant, négligeable.

respectable adjectif Qui mérite du respect : C'est quelqu'un de respectable. Des scrupules respectables. Qui est d'une importance certaine : Il y avait un nombre respectable de manifestants. Ironique. Qui a une allure digne : Une respectable matrone.respectable (difficultés) adjectif Emploi Ne pas confondre ces deux adjectifs lorsqu'ils qualifient une distance : une distance respectable (= assez importante), mais se tenir à distance respectueuse = assez loin (par déférence ou par crainte). ● respectable (synonymes) adjectif Qui mérite du respect
Synonymes :
- vénérable
Contraires :
- bas
- infâme
- méprisable
- vil
Qui est d'une importance certaine
Synonymes :
- conséquent (familier)
- coquet (familier)
- rondelet (familier)
Contraires :
- dérisoire
- négligeable

respectable
adj.
d1./d Qui mérite du respect. Famille respectable.
d2./d Assez important pour être pris en considération (quantité, grandeur). Avoir un salaire respectable.

⇒RESPECTABLE, adj.
A. — Qui mérite le respect, la considération, qui est digne d'être respecté.
1. [En parlant d'une pers.] Qui est digne du respect d'autrui par son âge, sa position sociale, sa valeur ou son mérite. Je devais à un prêtre respectable, qui m'avait instruite pour ma première communion, ce que j'avais de sentimens religieux (DURAS, Ourika, 1824, p. 59). La foule les accueillait avec la même faveur, car tous étaient des représentants également respectables de la force britannique (THARAUD, Dingley, 1906, p. 150).
[Avec une connotation iron. ou péj.] Pour un homme qui aspire au choix du peuple, les bêtes sont une corporation respectable, car elle forme toujours la majorité (CONSTANT, Journaux, 1805, p. 188). — Je t'épouserai, dit-il. Elle prit une cigarette et l'alluma. — Pourquoi? demanda-t-elle. — Faut que je sois respectable. Je ne peux pas t'emmener à Castelnaudary si tu n'es pas ma femme (SARTRE, Mort ds âme, 1949, p. 178).
[En parlant de l'aspect, du comportement d'une pers.] Qui présente les signes extérieurs de la respectabilité, de l'honorabilité. Il cherchait un compartiment vide ou occupé par des gens d'aspect respectable, car il avait l'esprit hanté par toutes les recommandations minutieuses que lui avaient faites Mmes de Sarcagnes, de Vaulacelles et de Bridoie (MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, En wagon, 1885, p. 59). Le père et la mère déjà âgés avaient cet air respectable que donnent les cheveux blancs lorsqu'ils sont propres et bien coiffés (PEISSON, Parti Liverpool, 1932, p. 167).
En partic. [En parlant d'une pers. ou d'une chose] Que l'âge rend digne de respect et p. méton., vieux, âgé. Un buffet dont les portes manquaient, et une bibliothèque entièrement vide, ruines respectables que la vieille femme n'avait pu se décider à jeter (ZOLA, Fortune Rougon, 1871, p. 70). Je reste tout bête! Alors ce monsieur et cette dame respectables, c'est les nouveaux mariés!... Quelle désillusion! Je demande: — Quel âge a-t-elle donc, ta tante?... — Je ne sais pas au juste... Je sais qu'elle a deux ans de plus que papa (GYP, Souv. pte fille, 1928, p. 203).
2. P. ext. [En parlant d'une chose le plus souvent abstr.] Qui mérite la considération, qui présente une valeur morale, sociale, intellectuelle digne d'estime, de respect. Usage respectable; vertu, émotion respectable; volonté respectable; institution respectable. Sans doute votre douleur est respectable, mais la mienne, monsieur, la mienne est terrible, car c'était ma femme, enfin, ma femme adorée! (FLAUB., 1re Éduc. sent., 1845, p. 191):
Nous avons fait une expérience malheureuse, mais belle et respectable. Nous avons tenté, nous autres, jeunes hommes consacrés aux besognes de l'intelligence, de nous unir pour vivre ensemble et pour gagner notre vie en travaillant de nos mains.
DUHAMEL, Maîtres, 1937, p. 25.
P. méton. D'une apparence, d'un aspect qui inspire le respect. M. Jérôme Coignard entra dans ma chambre avec un rabat neuf et un petit collet fort respectable (A. FRANCE, Rôtisserie, 1893, p. 72).
Rendre respectable. Donner une bonne, une meilleure apparence. Tous les cent ans on rend ces granges [les églises] respectables Par un badigeon d'eau bleue et de lait caillé (RIMBAUD, Poés., 1871, p. 121).
B. — D'une importance quantitative qui mérite d'être prise en considération. Dimensions respectables. L'arrivée de Pierre, apportant une forte omelette au lard et un quartier assez respectable de jambon, interrompit ces propos. Toute la troupe prit place autour de la table et se mit à manger de bon appétit (GAUTIER, Fracasse, 1863, p. 42).
REM. Respectablement, adv. D'une manière respectable, en inspirant du respect. Le plus grand chagrin de ma vie a été, en entrant dans cette nouvelle voie, de contrister ces maîtres vénérés; mais j'ai la certitude absolue que j'avais raison, et que la peine qu'ils éprouvèrent fut la conséquence de ce qu'il y avait de respectablement borné dans leur manière d'envisager l'univers (RENAN, Souv. enf., 1883, p. 16).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1470 « digne de respect (en parlant d'une personne) » (GEORGES CHASTELLAIN, Chron., éd. Kervyn de Lettenhove, t. 2, p. 212); 1692 (BOUHOURS, Suite des Rem. nouv. sur la lang. fr., Paris, G. et L. Josse, p. 175: Ce mot est nouveau, mais il a eû toute la bonne fortune qu'un mot nouveau peut avoir. Il est né à la Cour, et ce sont des gens du grand monde qui ont dit la 1re fois respectable); 2. ca 1850 « d'une importance remarquable (en parlant d'une chose) » (X. MARMIER d'apr. Lar. 19e). Dér. de respecter; suff. -able. Fréq. abs. littér.:1 202. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 2 920, b) 1 667; XXe s.: a) 1 236, b) 982.

respectable [ʀɛspɛktabl] adj.
ÉTYM. V. 1460; de respecter. REM. Ce mot était considéré comme nouveau au XVIIe s., (Caillères, Bouhours); au XIXe s., sans être considéré comme un anglicisme à l'égal de respectabilité, il est souvent employé dans le contexte anglo-saxon.
1 Qui mérite du respect (2. et 3.), est digne d'être respecté (→ Profession, cit. 5). || « Un homme de bien est respectable par lui-même » (→ Indépendamment, cit. 4). Estimable, honorable. || Ce respectable vieillard (→ Affabilité, cit. 3). || Ce vieillard, un vieillard respectable, très respectable. 1. Auguste (2.). || Ce respectable abbé X… Digne (→ Indemniser, cit. 1).(Avec une nuance ironique). || Deux ou trois respectables matrones (cit. 3).Par ext. (toujours postposé). || Air, allure respectable (→ Comme il faut; et aussi converser, cit. 3).
1 Ce qui est vieux doit rester vieux; comme tel, il est respectable; rien de plus choquant que de voir l'homme d'un autre âge dissimuler ses allures et prendre les modes des jeunes gens.
Renan, Souvenirs d'enfance…, IV, Œ. compl., t. II, p. 829.
Les choses les plus respectables, les plus sacrées (→ Équivoque, cit. 19). || Vos scrupules sont très respectables.Ce qui a fait d'un pays méprisé une puissance respectable (→ Hareng, cit. 1).Iron. || Ce respectable établissement (→ Pension, cit. 6). Vénérable.
2 (…) ayant été joint à vous du saint nœud de mariage, qui est l'un des plus respectables et inviolables que Dieu nous ait ordonné ça (ici-bas) pour l'entretien de la société humaine (…)
Montaigne, Lettres, I, Disc. sur la mort de La Boétie.
3 Nous nous assîmes au pied de ces vieux arbres respectables et pleins de conseils.
E. Fromentin, Une année dans le Sahel, p. 295.
Vx. || Respectable à… : qui mérite d'être respecté, qui est respecté par… (→ Imposer, cit. 41; naturellement, cit. 2).
4 « (…) faisons au moins que les scènes révolutionnaires soient le moins tragiques… Rendons l'homme respectable à l'homme ! » Grave parole (de Duport) qui malheureusement n'avait que trop d'à-propos. L'homme, la vie de l'homme, n'étaient déjà plus respectés.
Michelet, Hist. de la Révolution franç., IV, XI.
2 (Déb. XIXe; toujours postposé). Assez important, digne de considération. || Quantité, somme respectable et rondelette. || Patrimoine respectable (→ Accroître, cit. 5).
5 Ce n'est qu'un grand cirque, a-t-on dit, soit : mais, imaginez une arène dans laquelle vous en versez trois autres de dimensions respectables. Une fois posées, vous vous apercevez qu'elles tiennent juste autant de place que trois assiettes sur une nappe de banquet.
A. Jarry, Gestes, « Barnum », Œ. compl., t. VII, p. 47.
CONTR. Bas, méprisable; insignifiant.
DÉR. Respectabiliser. V. Respectabilité.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Respectable — Re*spect a*ble ( ? b l), a. [F. respectable, LL. respectabilis.] 1. Worthy of respect; fitted to awaken esteem; deserving regard; hence, of good repute; not mean; as, a respectable citizen. The respectable quarter of Sicca. J. H. Newman. [1913… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Respectable — may refer to: *Having significant social status * Respectable (Rolling Stones song), 1978 single * Respectable (Mel and Kim song), 1987 single * Respectable (Isley Brothers song), by The Isley Brothers * Respectable (TV series), set in a brothel …   Wikipedia

  • respectable — [ri spek′tə bəl] adj. [ML respectabilis] 1. worthy of respect or esteem; estimable 2. conforming to socially acceptable behavior, attitudes, taste, etc.; proper; correct 3. fairly good in quality; of moderate excellence [a respectable meal] 4.… …   English World dictionary

  • respectable — Respectable. adj. de tout genre. Qui merite du respect. Cette personne est respectable pour son age & pour sa vertu. il s est rendu respectable par ses belles actions …   Dictionnaire de l'Académie française

  • respectable — [adj1] good, honest admirable, appropriate, august, becoming, befitting, comely, conforming, correct, creditable, decent, decorous, dignified, done, estimable, fair, honorable, mediocre, moderate, modest, nice, ordinary, passable, presentable,… …   New thesaurus

  • respectable — index considerable, ethical, fair (satisfactory), high minded, honest, incorruptible, influential …   Law dictionary

  • respectable — worthy of respect, 1580s; see RESPECT (Cf. respect) + ABLE (Cf. able). I have certainly known more men destroyed by the desire to have wife and child and to keep them in comfort than I have seen destroyed by drink and harlots. [William Butler… …   Etymology dictionary

  • respectable — ► ADJECTIVE 1) regarded by society as being proper, correct, and good. 2) of some merit or importance. 3) adequate or acceptable in number, size, or amount. DERIVATIVES respectability noun respectably adverb …   English terms dictionary

  • respectable — (rè spè kta bl ) adj. Digne de respect. •   Un autre mot nouveau que j ai trouvé à mon retour, et qui m a paru fort bon, parce qu il sert à enrichir notre langue d un terme qui signifie quelque chose, et dont on peut avoir besoin, c est le mot de …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • respectable — respectableness, n. respectably, adv. /ri spek teuh beuhl/, adj. 1. worthy of respect or esteem; estimable; worthy: a respectable citizen. 2. of good social standing, reputation, etc.: a respectable neighborhood. 3. suitable or good enough to be… …   Universalium


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.